Actualité Bois

La filière bois – un atout de notre région

 

Les extraits suivants du futur Schéma Régional de Développement Economique (en italique), synthétisés par ‘Sémaphores’, ouvrent des nouvelles perspectives pour notre secteur, la construction écologique des bâtiments en bois. Notamment dans notre zone de chalandise, le département de l’Aude.

Nos initiatives des années précédentes, l’atelier de préfabrication des éléments en ossature bois, le soutien du développement de la filière bois, notre engagement au sein de l’Economie Social et Solidaire ou nos recherches autour de l’écoconstruction, semblent donc, de mener dans la bonne direction.

 

 

synthese region« Le futur Schéma Régional de Développement Economique est le fruit d’une large démarche de dialogue avec l’ensemble des acteurs du Languedoc-Roussillon.

Dans cette perspective, cinq concertations territoriales ont été organisées afin de recueillir la vision des chefs d’entreprises et autres acteurs économiques et sociaux sur les enjeux et les priorités à inscrire dans le cadre du Schéma Régional de Développement Economique pour la période 2014 – 2020.

 

Les priorités présentées ci-dessous sont une synthèse des contributions des participants. Nous avons organisé ces priorités selon six axes :

  • encourager les démarches collaboratives, entre entreprises d’une même filière, à la convergence entre les filières économiques, mais également entre l’économie conventionnelle et l’ESS,
  • favoriser la montée en gamme des produits et des services pour relever les défis d’une économie compétitive et mondialisée,
  • appuyer et structurer les filières économiques régionales, accompagner les entreprises dans leur croissance,
  • mettre la formation initiale et continue au cœur du développement économique,      
  • préserver et développer l’attractivité du territoire.

 

 

Les débats ont fait émerger la nécessité d’accélérer la mise en place de réseaux, de projets collaboratifs entre entreprises, particulièrement au sein des pôles de compétitivité et des filières, pour exploiter véritablement le potentiel économique de la région.

Systématiser les réflexions inter-filières, qui sont vectrices de richesse et de collaboration. C’est dans ces espaces que se situent les réservoirs de croissance.

Développer les synergies entre les entreprises de l’ESS mais aussi, entre l’économie conventionnelle et l’ESS. Ouvrir les savoir-faire et renforcer les dispositifs pour les entreprises et associations de l’ESS. »

……. 

 

La Scop a été lauréate en 2012 avec la scierie Maugard du prix de l’entreprenariat durable de l’Innovation Sociale par le Conseil général de l’Aude.

 

 ……..

« La Région possède des atouts dans de nombreux secteurs d’activité, mais certaines opportunités de développement ne sont pas exploitées.

 

En fonction des filières économiques, différents leviers et outils ont été évoqués :

Filière « Bois » :

Sensibiliser sur les formations aux nouvelles techniques dans l’écoconstruction ainsi que sur l’importance des réseaux. Développer davantage de structures de traitement et de valorisation du bois, pour exploiter davantage les importantes ressources en bois de la région.

Favoriser les groupements d’artisans.

Promouvoir l’écoconstruction auprès des particuliers pour les travaux de rénovation.

 

Formation continue :

Réfléchir à la transférabilité des compétences pour faciliter la mobilité des salariés. Permettre l’adaptation des salariés aux nouveaux métiers et aux nouvelles techniques comme dans

l’écoconstruction.

 

Si l’attractivité naturelle du territoire facilite l’arrivée de nombreux habitants, et augmente la population active sur le territoire, les concertations territoriales ont permis d’évoquer à plusieurs reprise la nécessité d’aller plus loin en mettant également en œuvre des politiques d’attractivité ciblées permettant d’accueillir des étudiants, des investisseurs, des entreprises. Corollaire de cette démarche, la nécessité de fidéliser sur le territoire les « potentiels », entreprises ou salariés les plus qualifiés, constitue également un enjeu. A titre d’exemple, le fait que le recrutement des talents et leur maintien dans l’entreprise est difficile dans certains territoires, notamment ceux éloignés de Montpellier, a été évoqué à de nombreuses reprises. »